Archive pour la catégorie ‘Evénement’

La colonie n°1 est morte !

Mercredi 28 juillet 2010

Très peu de news sur le blog depuis quelques temps.
J’ai pas mal lutté pour la survie de ma colonie n°1 mais malgré tout la mortalité était de plus en plus élevée comme en témoigne ces photos prisent à des périodes différentes :

Un tas de morte

Ce que j'ai fini par ramasser chaque semaine

Le cimetière de la colonie n°1

Le cimetière

La gyne est morte il y a quelques jours laissant derrière elle un important couvain.
La colonie devait rassembler à l’origine (au vu du nombre de mortes) environ 5000 individus, j’avais bien sous-estimé leur nombre me direz-vous.
Je l’ai pourtant changé de nid plusieurs fois, changer la fréquence de remplissage du réservoir, la nourriture, l’anti-évasion…

Je ne suis hélas pas le seul dans ce cas, plusieurs éleveurs sont dans ma situation pour cette espèce. Une croissance accélérée sur plusieurs années suivis d’un déclin rapide.
Une chose aurait du me mettre la puce à l’oreille ! Les évasions !
J’ai eut plus d’évasions au cours d’un mois que sur deux ans…
Si la colonie creuse le BC et qu’elle s’évade régulièrement, c’est qu’il y a un soucis. Ici j’ai cassé un peu le nid pour qu’on voit la taille des galeries, ce n’est pas des galeries faites rapidement, mais bien des galeries larges et profondes qui traduisent un malaise. On pourrait presque croire qu’elles ont préparé minutieusement leur évasion au vu de la taille des galeries, des multiples sorties (Une en dessous et une sur le coté du nid) et des deux entrées nécessaire pour accélérer les flux entrant et sortant du nid vers l’extérieur :

Un des trous creusés vers les galeries souterraines dans l'ancien nid en BC

Un des trous creusés

Détails des galeries creusées

Les galeries creusées

Quelle pourrait être la ou les causes qui ont provoquées la mort de la colonie ?
Hélas personne ne sait, certains pensent que c’est lié à la force de vie de la gyne, d’autres à une maladie ou encore à la durée de vie d’un nid en BC (2 ans). On m’a également dit que ça venait du mode d’alimentation trop centré sur les graines comparait à ce qui ce passe dans la nature ou les ouvrières ramènent tout ce qu’elles trouvent !
Quoi qu’il en soit les deux sœurs de la gyne qui avait formé la colonie n°1 sont toujours en vie et leurs colonies prospèrent !

Exposition de Mons

Lundi 22 mars 2010

J’ai exposé mes fourmis pour la première fois lors de la bourse de Mons.
Cette bourse/Exposition a eut lieu samedi dernier en Belgique. Elle rassemble les passionnées des insectes et des reptiles.
J’y suis allé pour représenter mon forum : Fourmis-exotiques.fr avec l’aide des trois modérateurs (Dont yves administrateur de Belgant, qui représentait également son forum).
La colonie n°3 était présente ! et au meilleur de sa forme !

La salle d’exposition avant l’arrivée du monde :

Exposition en L avant l'arrivée du monde
On avait une salle entière réservée aux fourmis

Une autre vue de l'exposition en L dans une salle dédiée
D’un autre angle

La colonie complètement affolée :

La colonie n°3 de Messor barbarus à l'exposition
La colonie n°3

L'une des chambres du nid de la colonie n°3 remplies de couvain multicolore.
L’une des chambres du nid

Les autres colonies (Toutes ne sont pas montrées car je n’ai pas pris suffisamment de photos) :

Nid made in antstore bi-modules par Starior pour ses Polyrhachis dives
Les Polyrhachis dives de Starior

Le nid en carton pour Polyrhachis dives de Starior
Le nid “en carton”

Une ouvrière de Diacama rugosum de Yves
Les Diacama rugosum de Yves

La colonie de Pheidole noda de Yves
Les Pheidole noda de Yves

Des soldats de Pheidole noda de Yves
Des soldats

Exposition à croix

Dimanche 21 février 2010

J’en reviens à l’instant !
Une petite exposition très sympa ou Acideformik exposait.
J’aime bien leurs expositions car ils sont bien organisés et prennent le temps de discuter un peu comme Antforum pays bas.

Les éleveurs présentaient leurs élevages de fourmis française et aussi, c’est unique, des fourmis exotiques !
Rassurez-vous Acideformik n’a pas changé de cap, il y a juste un célèbre scientifique qui c’était glissé parmi eux.

J’ai pu discuter avec les éleveurs et on a parlé fourmis française, vente et fourmis exotiques… Malgré nos points de vue différents, tout c’est très bien passé.

Voici quelques photos de l’exposition :

Stand acideformik, une demoiselle explique comment élever des fourmis

Beaucoup de monde à l'exposition

La partie gauche du stand de l'exposition de fourmis à croix

Le coté gauche

La partie droite du stand de l'exposition de fourmis à croix, avec "Hugo"

à droite

Quelques colonies de Messor barbarus étaient à l’exposition :

Un nid à Messor barbarus en bc, avec peu de population

Le nid d'un animateur

Nid en BC à plusieurs face pour Messor barbarus

Nid à plusieurs faces

Une autre face du nid en BC pour Messor barbarus de Hexatenia

Le même nid

Et une dernière juste parce que vous êtes curieux, voici des Cataglyphis israélienne.

Quelques colonies de Cataglyphis israelienne en tube

Des Cataglyphis israelienne

Elles creusent !

Jeudi 21 janvier 2010

La colonie n°1 a cette nuit fait deux bréches dans le nid !
Elle a de nouveau détruit le coton et elles ont creusé une double brèche dans le BC.
Ce qui est étrange c’est qu’elles n’ont pas fuit le nid en grande quantité comme la dernière fois. Seule une centaine d’ouvrières étaient dehors.
Il va me falloir trouver un nouveau nid !
Ce n’est pas la première fois qu’elles se mettent à creuser ! je pense blinder mes prochains nids (qui seront rare vu que je n’ai plus d’atelier depuis mon déménagement).

Pour info, j’ai utilisé de l’enduis de rebouchage en tube pour boucher le trou du nid. C’est une solution d’attente bien entendu ! Ce type d’enduis est très pratique car en cas d’urgence on peut rapidement boucher un trou du nid (Du prêt à utiliser !), sans avoir à prendre le temps de le faire (et en même temps salir sa maison).
De plus une fois que c’est utilisé, on referme le bouchon tout simplement.
Un tube indispensable pour les éleveurs de fourmis en nid en BC.

Voici deux photos pour vous montrer le travail :

Enduis blanc déposé sur la brèche creusée par les Messor barbarus

Le trou bouché !

Brèche creusée par les Messor barbarus, remplis d'ouvrières

L'entrée n°1 de la brèche

Je vais donc passer quelques jours à chercher une solution.
Ce nid est à réparer et doit être vidé complètement ! Je songe peut être à tester un nid “Antstore” qu’en pensez-vous ?

Encore une évasion !

Dimanche 10 janvier 2010

Si il y a bien une chose qui m’exaspère ce sont les évasions.
Hier soir par exemple, les Messor barbarus de ma colonie 1 ont fait sauter le coton de l’évacuation du nid.
Plus de 500 fourmis dehors…
Une bonne partie est morte, tué par divers éléments (Poussières, le froid de dehors, mon chien (Elles lui ont bien rendu)).

Une petite photo du désastre :

Evasion de la colonie n°1 - des centaines de fourmies courent partout

L'évasion !

Au même moment j’ai eut une énorme fuite d’eau, d’un des chauffages collectif ! Heureusement après plusieurs heures tout fut réglé. Vive le dimanche :)
Une chose qui est tout de même bien c’est que lorsqu’une Messor barbarus déménage, elle ne déménage pas dans le brun ! Elle nettoie avant ! et avant d’emménager dans le réservoir d’eau elles ont pris soin d’enlever tout ce qui traînait dedans.

Déménagement de la colonie n°3

Dimanche 23 août 2009

Aussitôt le nid conçu, Aussitôt prêt à être emménagé !
L’ancien nid étant très petit, celui-ci entre facilement dans l’air de chasse pour libérer la colonie dans le nouveau nid.

Mais qui est cette colonie n°3 ?
C’est une des sœurs des deux autres colonies ! et qui plus est la meilleure pondeuse des trois !
Sur 50 gynes, seules 3 des meilleures pondeuses ont été gardées ! Et si je n’avais pas fais quelques bêtises de débutant il y a trois ans, celle colonie serait loin devant ces sœurs :

  1. J’ai fais tomber le tube avec la colonie (perdant ainsi la moitié de la colonie, soit morte lors de l’accident soit évadée).
  2. J’ai oublié de remplir la réserve d’eau de la colonie deux fois, ce qui a divisé par deux la colonie à chaque hécatombe. Le nid n’ayant pas une réserve et un autonomie suffisante (2 jours maxi…).
  3. Élevage à température ambiante (Températures du nord = -20° 80% du temps) pendant 1 ans (comme les deux autres colonies d’ailleurs). Ce qui soit dis en passante n’a que ralentit l’évolution.

Bilan après ces erreurs passées : une centaine d’ouvrières environ et un bel avenir devant elle !

Voici les photos de l’emménagement :

Comparaison

Nouveau VS Ancien nid

Déménagement provoqué

Déménagement provoqué

Une heure après !

Une heure après !

Après plusieurs heures !

Après plusieurs heures !

Déménagement de la colonie !

Lundi 15 juin 2009

J’ai terminé le déménagement dans le nouveau nid.
Car après le test de cette nuit, seul deux soucis ont été découvert :

  1. Le premier est un problème lié à la vitre mal fixé.
  2. Le second est une hygrométrie trop élevée du au nettoyage du nid

Mais ces soucis n’ont que retardé l’emménagement.
Celui-ci fut impressionnant et rapide

Début du déménagement

Début du déménagement

La majorité des ouvrières sont parties dans le module le plus sec et le moins chaud (module de droite). Je pense que l”hygrométrie est le facteur le plus important qui determine ou ira se loger la colonie.

Entrée du Module de droite

Entrée du Module de droite

Alors que la colonie a presque terminé son déménagement, les graines, elles sont toujours dans l’air de chasse. Celles-ci sont toujours déménagées lorsqu’il n’y a plus rien d’urgent à faire.

L'Air de chasse

L'Air de chasse

Voici une chambre du module de droite, une fois le déménagement achevé.

Une chambre du module le plus sec

Une chambre du module le plus sec